Nettoyage



Le mycélium toxique et allergène est éliminé à l’aide d’une variété de techniques de nettoyage. Le type de matériau, l’intensité de la contamination et le futur usage sont décisifs lors du choix de la technique de nettoyage. Le Biomonitoring permet de définir les polluants/microorganismes grâce à l’observation répétée, la surveillance et la mensuration.

Pour le nettoyage nous recourons à une stricte séparation (noir et blanc) entre le matériel traité et celui qui est encore à traiter. Nous veillons à ce que tout contact entre ces deux catégories soit empêché.

Le graphique illustre le processus de nettoyage docusave. Le processus électronique – un outil très important pour assurer la qualité – définit et documente chaque étape du processus en fonction de l’endommagement et des propriétés du matériel. Les valeurs des mensurations obtenues par Biomonitoring sont enregistrées au moyen d’un code QR (QR = « quick response », code bidimensionnel). Ce sont des informations telles que les données d’inventorisation contenues derrière des motifs de pixels très complexes.